Télétravail et TDAH : Comment faire ?

Dans cet article, je vais vous partager mes astuces pour gérer au mieux le télétravail en ayant un TDAH.

Parlez-en à votre employeur

Le premier conseil que j’aurais à vous partager pour gérer au mieux cette période de pandémie et par conséquent, ce télétravail, c’est, si vous êtes salarié, d’en parler à votre employeur. Je sais que ça peut ne pas être facile et ce n’est pas ce que je vais recommander à tout le monde, c’est au cas par cas.

Pourquoi ? Parce qu’il y a deux réactions possibles.

L’employeur, s’il ne connaît pas du tout le TDAH et qu’il en a juste entendu parler brièvement à droite, à gauche, de façon négative, il va voir une personne qui a un TDAH comme étant une personne paresseuse, qui n’a pas grand-chose à apporter. Dans ce cas, c’est dur à sentir, mais si vous sentez que votre patron ne s’intéresse pas à ce genre de trouble, évitez, car ça pourrait vous mettre en porte-à-faux.

Il y a une seconde réaction qui est possible de la part de votre employeur, qui est de vous voir comme différent, mais également comme un atout. À ce moment, s’il s’intéressait déjà à ce trouble, s’il connaissait déjà ce trouble, il va chercher à savoir quelles sont vos forces. Et comme il va être sensible à ce trouble, il va s’intéresser de plus près à vous, il va davantage vous accompagner et il va chercher à mettre en place des solutions pour que vous vous sentiez au mieux en cette période de confinement et que vous puissiez être le plus productif possible.

C’est à vous de voir et de prendre la décision d’en parler ou non. Ce n’est pas sans conséquences.

Personnellement, j’ai choisi d’en parler, je l’assume jusqu’au bout et c’est important de l’assumer jusqu’au bout. Quand j’ai commencé à parler du TDAH, à faire un blog et des vidéos, je savais d’avance que j’allais me fermer certaines portes, que certains employeurs allaient être réticents si j’arrivais sur le marché de l’emploi. Si on tapait mon nom sur Internet, directement, la première chose qui apparaît, c’est mon nom associé au mot TDAH, donc il n’y a plus de doute là-dessus. En revanche, je savais que j’en ouvrais aussi plein d’autres et j’ouvrais des portes qui étaient certainement plus intéressantes que celles qui se sont fermées précédemment. Je vous invite à prendre la décision d’en parler ou non, mais dans tous les cas, sachez que si vous en parlez et que votre employeur est réceptif, est intéressé, est sensible à ce trouble, ça va être un avantage au quotidien.

Faites des pauses régulières

La seconde astuce que je vais vous partager pour gérer au mieux ce télétravail, c’est de faire des pauses régulières. Lorsque l’on a un TDAH, on a tendance à rester concentré pendant des heures et à ne pas se rendre compte du temps qui passe. Mais le problème quand on ne fait pas de pause, c’est qu’on va pouvoir se concentrer pendant plusieurs heures, mais une fois que l’on va décrocher, on va être tellement à bout, tellement fatigué, que l’on ne va pas pouvoir se reconcentrer de la même façon et ça va être problématique. Parce que si vous vous concentrez pendant trois, quatre heures d’affilées à fond, durant les deux dernières heures de votre période d’hyper-focalisation, vous allez être moins dedans et moins productif, mais lorsque vous allez en sortir, il sera impossible pour vous de vous reconcentrer correctement et ça va être compliqué, car vous n’aurez eu que deux heures de travail dans la journée, productives et effectives.

Je vous invite à faire des pauses. Moi, ça me convient bien de faire une pause toutes les 45 minutes. Ça peut paraître beaucoup, je le sais, mais vous pouvez faire plus si vous avez la capacité de faire plus. J’estime que je ne l’ai pas encore, du coup, je fais 45 minutes de travail intensif, de deep work où je vais être à fond dans mon truc et après, je vais faire 10 minutes de pause. Dans ces 10 minutes de pause, je vais essayer de changer mon corps d’état, c’est-à-dire que, je ne vais pas rester assis, les fesses sur ma chaise. Je vais me lever. Si je suis à bout, mentalement entre autres, je vais faire des pompes et sinon, je vais aller lire, je vais aller marcher pendant 10 minutes. Je vais faire quelque chose qui me permet de me reposer intellectuellement, de recharger les batteries, ce qui me permet, lorsque je me remets au travail, d’être plus productif, plus créatif et de mieux gérer ce télétravail.

Ayez un espace dédié au travail

La troisième astuce que je vais vous partager pour gérer au mieux cette période de télétravail, c’est de vous organiser un espace, un cadre de travail qui soit dédié au travail et à rien d’autre.

Qu’est-ce que j’entends par là ?

C’est que du jour au lendemain, vous vous retrouvez à faire du télétravail, à travailler depuis chez vous et pour la majorité d’entre nous, nous ne l’avons encore jamais fait. C’est une première, du moins sur le long terme et on n’a souvent, pas un espace dédié, qui insonorisé, qui n’a pas de distraction autour. Pour moi, déjà, lorsque l’on n’a pas de TDAH, mais d’autant plus lorsqu’on a un TDAH, c’est essentiel. C’est une chose que vous devez faire en priorité. Personnellement, je sais que si je n’ai pas un espace qui est dédié au travail, où il y a un ordinateur et rien d’autre avec un carnet, un stylo et c’est tout, je vais avoir beaucoup de mal à me concentrer. Je vais être vite distrait par je ne sais quelle chose, par la télé en face, par mon frère ou ma sœur qui vont aller jouer derrière ou par tout autre chose. Ayez un espace qui soit dédié au travail et uniquement au travail à rien d’autre.

Je vous invite également lorsque vous êtes dans votre espace de travail à avoir un casque. Non pas un casque audio, mais un casque qui vous isole du bruit et qui va vous permettre de rentrer plus facilement, dans cette période, dans cet état d’hyper focalisation. Ça va vous aider. Si vous n’avez pas de casque, prenez des écouteurs simples. Je fais ça et ça va très bien.

Travaillez en visioconférence avec vos collègues

La quatrième astuce que je vous partage pour gérer au mieux cette période de télétravail, c’est dans les jours qui sont difficiles, où vous avez du mal à vous concentrer, où vous vous sentez fatigué, où vous n’avez pas envie de vous mettre au travail. Je vous invite à appeler certains collègues avec qui vous vous entendez bien pour faire une visio. Ça va vous aider, car comme ça, vous allez travailler ensemble, et même si vous ne travaillez pas sur la même chose, vous allez être en appel avec la personne directement et ça va vous inciter à vous mettre au travail. Ça va vous mettre dans un cadre de travail instantanément. Je sais que ça, ça m’aide beaucoup et je le fais à chaque fois que j’ai du mal à me mettre au travail parce que la discipline, c’est une chose, mais la motivation, ça joue énormément lorsque l’on a un TDAH.

Je vous invite à faire ça les jours où vous avez du mal. Vous appelez un collègue qui a une activité ou qui bosse sur un projet similaire au votre comme ça, ça va vous aider à vous mettre dedans. Je ne vous incite pas à passer la journée avec lui ou avec elle, mais juste le fait de passer une heure par exemple de votre journée avec cette personne, à travailler, ça va vous mettre dedans et ça sera plus simple de poursuivre durant le reste de la journée.

Prenez le temps d’expliquer la situation à votre entourage

Le cinquième conseil que j’ai à vous donner pour gérer au mieux cette période de télétravail, c’est de prendre le temps d’expliquer à vos proches que vous êtes à la maison non pas en weekend, non pas en vacances, mais pour travailler. C’est important. Vos enfants si vous en avez ou votre conjoint(e), ont l’habitude que vous soyez à la maison pour les vacances, pour le weekend, le soir lorsque vous rentrez à la maison après le travail. Ils ont l’habitude que vous soyez-là en étant détendu et en n’étant pas dans un état d’esprit de travail. Si vous avez des enfants, il faut prendre le temps de leur expliquer que vous êtes là pour travailler et mettre certaines règles. Entre telle heure et telle heure, vous ne me parlez pas à part en cas d’urgence. Ça peut paraître sec, dur, mais pour moi, c’est essentiel.

Lorsque l’on a un TDAH, on a une capacité d’attention qui est limitée et si on se laisse distraire toutes les 10 secondes, on ne va jamais être productif, concentré et ça va être extrêmement dur pour nous de suivre et de faire un travail de qualité en étant en télétravail. Il est impératif de dire entre telle heure et telle heure, vous ne me parlez pas à part en cas d’urgence et on se retrouve en bas, on se retrouve pour manger, entre telle heure et telle heure. Vous devez mettre un cadre, des règles, pour être maître de votre attention et de votre concentration.

Réduisez les distractions pour rester concentré

La dernière astuce que je vais vous partager pour gérer au mieux cette période de télétravail, c’est de réduire toutes les distractions autour de vous pour vous focaliser sur le travail que vous avez à faire. En travaillant sur votre ordinateur, vous allez obligatoirement avoir des distractions, des notifications notamment, qui vont poper un peu partout sur votre écran qui vont venir de je ne sais où. Il faut prendre le temps de travailler sur ça dix, quinze minutes, grand maximum, ça ne prend pas longtemps, pour virer, désactiver ces notifications intempestives qui vont arriver partout, tout le temps et qui vont vous sortir de votre bulle. C’est important, car j’estime qu’il ne faut avoir aucune notification qui pop pour rester concentré. La moindre notification personnellement, le moindre email par exemple qui va poper sur mon écran, ça va me sortir de ma bulle et je vais avoir du mal à m’y remettre. Ce que je fais, c’est qu’avant de travailler, je désactive toutes les notifications qui sont liées aux réseaux sociaux, etc. Je n’en n’ai aucune sur mon ordinateur. Mon téléphone est en silencieux écran retourné et mes emails, je les ferme pendant que je travaille, pendant mes périodes de travail. Par exemple, si là, je dis que je vais travailler 45 minutes, je ferme mes emails, je retourne l’écran de mon téléphone et je vais être à fond dans le truc.

Si vous avez apprécié cet article, n’hésitez pas à le partager à votre entourage.

Je vous remercie pour votre attention et je vous dis à très vite !

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 19 ans ayant un trouble de l'attention. J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie. L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Qui suis-je ?

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 19 ans ayant un trouble de l'attention.
·
J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie.
·
L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Recevez une astuce par semaine pour améliorer petit à petit votre quotidien.