L'éveil du TDAH

Voici ce qui vous empêche de passer à l’action

Dans cet article, j’aimerais que l’on parle ensemble d’un point sur lequel j’ai pas mal cogité. La semaine dernière, je suis allé à un séminaire qui regroupait des entrepreneurs de tous horizons. À un moment, nous avons parlé de ce qui nous empêchait de mettre en place des choses, que ce soit dans notre entreprise, dans notre association ou dans notre vie en général.

Aujourd’hui, j’aimerais vous partager cet élément de blocage, ainsi que toute la réflexion que je me suis faite autour de ça.

Les manque d’estime de soi lorsqu’on a un TDAH

Lorsqu’on a un TDAH, on a peu d’estime de soi. Ça, c’est assez connu, je pense que maintenant, vous le savez si vous me suivez sur ce blog depuis longtemps. Lorsqu’on a un TDAH, notre niveau d’estime de soi, naturellement, va être plus faible du fait que la société dans laquelle nous allons évoluer, n’est, la majorité du temps pas adaptée à notre mode de fonctionnement.

Avec ce peu d’estime de soi, nous allons avoir du mal à passer à l’action et un des points, qui nous empêche de mettre en place tout ce que l’on voudrait mettre en place dans notre quotidien, c’est le regard des autres. Le regard des autres va nous impacter davantage lorsqu’on a un TDAH, car notre niveau d’estime de soi est faible pour la majeure partie d’entre nous.

Par conséquent, dès que nous voulons faire quelque chose, nous allons en permanence, attendre l’approbation des autres, de nos proches ou pas proches, de notre entourage et nous allons toujours nous poser des questions, sur « Qu’est-ce qu’il va penser de moi si je fais ça ? Est-ce qu’ils vont être fiers de moi ? Est-ce qu’ils vont parler sur moi en mal ou en bien ? Etc. » Ça, ça va nous bloquer, on va s’empêcher inconsciemment ou consciemment, de passer à l’action, car on va avoir peur de déplaire à ces personnes.

Une peur à dépasser pour avancer lorsqu’on a un TDAH

Pour prendre mon cas, il y a deux ans, lorsque je commençais à tourner mes premières vidéos, j’avais peur. J’avais peur de me montrer devant la caméra en train de partager plein de choses, car la peur du regard des autres me paralysait. Je me disais en permanence « Qu’est-ce que telle personne ou telle personne, va penser de moi ? Qu’est-ce que l’on va penser de moi au lycée ? » J’étais au lycée à cette époque.

Ça m’a empêché pendant longtemps de me montrer, ce qui m’a fait perdre énormément de temps et au bout d’un moment, j’en ai pris conscience. J’ai pris conscience que cette peur du regard des autres me bloquait et que je stagnais. Je n’évoluais plus, du fait que je ne passais pas à l’action, car j’avais peur de ce que les autres allaient penser de moi. J’en ai pris conscience et ça, c’était l’étape clé, car après, j’ai pu me dire, « Ok, dans les deux cas, si je ne passe pas à l’action, qu’est-ce que j’ai à perdre ? Beaucoup. Si je passe à l’action et que des gens me critiquent, qu’est-ce que j’ai à perdre ? » Généralement, réfléchissez de votre côté, mais vous n’aurez pas grand-chose à perdre, loin de là. En revanche, si vous ne passez pas à l’action, vous aurez beaucoup de choses à perdre et vous allez le regretter. Moi, ça a été mon cas de nombreuses fois. Il y a beaucoup de choses que j’aurais aimé faire et que je n’ai pas faites, de peur d’être moqué, ou rejeté.

Maintenant, je me dis en permanence, « Qu’est-ce qui est le pire ? Est-ce que le pire, c’est que je ne passe pas à l’action et qu’il n’y ait par conséquent aucun regard d’autrui qui soit posé sur moi ? Ou, est-ce que le meilleur au final, ça ne serait pas de passer à l’action et de me prendre quelques critiques ? »

Le besoin de plaire à tout le monde lorsqu’on a un TDAH

Il y a un autre problème, c’est que généralement, lorsque l’on fait quelque chose, on a envie de plaire à tout le monde. Car dans notre logique, pour exemple, je prends encore mon cas, mais c’est assez représentatif. Lorsque j’ai voulu faire évoluer l’éveil du TDAH, j’ai décidé d’aller créer du contenu sur Instagram et Facebook, pour ne plus me limiter à mon blog et à ma chaîne YouTube. Sur Instagram, ça s’est plutôt bien passé, sur Facebook, je me prenais pas mal de critiques. Si vous n’avez jamais testé Facebook pour votre entreprise, si vous en avez une, testez et je peux vous dire que vous vous prendrez pas mal de critiques. C’est amusant Facebook.

Lorsque je suis allé sur Facebook, je me suis pris énormément de critiques et je me suis aperçu d’une chose, c’est que malgré le fait que je voulais partager ce que j’avais envie de partager, et malgré tous les retours positifs, il y aura toujours une ou deux personnes qui viendront en commentaire, vous dire « Ce que tu fais, c’est naze. Tu ne sers à rien ou tu fais ça pour les mauvaises raisons, etc. » Il y aura toujours des personnes comme ça, peu importe ce que vous faites. Donc, si vous souhaitez mettre quelque chose en place (un projet, une entreprise, une association), demandez-vous : est-ce que c’est aligné avec vos valeurs ? Est-ce que vous pensez, avec votre vision du monde, avec vos valeurs, et avec ce que vous avez à l’intérieur, que vous êtes aligné ?
Si oui, foncez ! Et dans tous les cas, peu importe ce que vous faites, il y aura toujours un gars, une fille, peu importe qui, à l’autre bout du monde, qui, en vous regardant avec un regard méprisant se dira : « Pourquoi, il fait ça ? Ça ne sert à rien, c’est débile, il est complètement à la ramasse, etc. » Et c’est très bien. Parce que dans sa vision du monde, dans ses valeurs, dans toutes ces choses qu’il a depuis son enfance au final, il voit ça comme ça et il a probablement raison pour lui, avec sa vision du monde. Mais on a chacun une vision du monde différente et si vous faites quelque chose, tant que c’est aligné avec vos valeurs, avec votre vision du monde, faites-le, foncez, peu importe ce que c’est.

Si vous souhaitez ouvrir une entreprise pour aider telle et telle personne et que vous vendez tel et tel produit, si c’est aligné avec ce que vous faites, faites-le. Si vous souhaitez ouvrir une association pour aider telles ou telles personnes, faites-le, foncez. Après, c’est terminé, vous n’avez plus de questions à vous poser, vous le faites.

J’espère que mon point de vue vous aura aidé et que cet article vous permettra peut-être de passer à l’action sur ce que vous avez toujours voulu faire.

Pour conclure cet article, j’aimerais vous partager un exercice que j’ai également fait là-bas et qui, personnellement, m’a bien aidé. Pour ce faire, demandez-vous : qui, aujourd’hui, vous empêche de faire ce que vous souhaitez faire ? Si vous avez un objectif, qui, aujourd’hui, vous a empêché de passer à l’action ? Qu’est-ce qui vous empêche de passer à l’action ?
Généralement, c’est un des parents voire les deux parents, ça peut être une personne de votre entourage proche, etc. Je vous invite à vous asseoir une petite minute pour noter le nom de cette personne. Ça peut être n’importe qui, mais c’est important de le faire car lorsque vous l’aurez fait, vous serez conscient que telle ou telle personne, vous met une barrière mentale qui vous empêche d’aller plus loin.

J’espère que cet article vous a plu. Si vous souhaitez passer à l’action massivement, je vous invite à regarder cette vidéo dans laquelle je vous partage ma propre routine, la routine que j’utilise au quotidien, qui me permet d’être plus discipliné.

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 19 ans ayant un trouble de l'attention. J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie. L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Qui suis-je ?

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 20 ans ayant un trouble de l'attention.
·
J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie.
·
L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Recevez une astuce par semaine pour améliorer petit à petit votre quotidien.