Le méthylphénidate aide t'il à réussir ces études ?

Pour faciliter la compréhension de cet article, je vous invite à lire l’article sur les effets du méthylphénidate sur une personne ayant un TDAH avant de lire celui-ci.

Je me suis récemment questionné sur le fait que le méthylphénidate m’aidait il, ou non à réussir mes études. Je vais donc vous apporter mon point de vue ci-dessous.

Lorsqu’une personne ayant un TDAH prend du méthylphénidate régulièrement, elle va être plus concentré et plus enthousiaste, dû au fait que le médicament stimule le système nerveux central et permet la libération de dopamine.

Donc la logique serait de dire que si l’on est plus concentré et plus motivé, notre potentiel de réussite dans les études va être plus élevé. Or, cette logique ne prend pas en compte certains paramètres cruciaux.

Je me suis récemment questionné sur le fait que le méthylphénidate m’aidait il, ou non à réussir mes études.

Premièrement, si les études que vous faites ne vous plaisent pas et ne vous intéressent pas, le méthylphénidate ne va pas y faire grand-chose. Car le médicament va vous aider à maintenir votre attention et votre motivation sur quelque chose qui vous intéresse, mais il ne va en aucun cas provoquer un intérêt profond pour quelque chose que vous n’aimez pas.

Par exemple, la prise de ce médicament accentue ma motivation et ma concentration dans les domaines qui me passionnent et pour lesquels j’ai un profond intérêt, (tel que ce blog par exemple, car il m’apporte de la satisfaction dû au fait que j’apporte de la valeur aux autres personnes), mais la prise de ce médicament ne m’aide en rien pour certaines matières que j’étudie au lycée (comme certains chapitres de mathématiques, ou je vais essayer de me concentrer, mais que ce soit avec ou sans méthylphénidate, je vais très vite décrocher).

Petit aparté, j’ai remarqué que mon attention et ma concentration en cour, peu importe les matières augmentait de facilement 40 % lorsque j’étais en groupe réduit et/ou devant. Donc si vous êtes étudiant, je vous invite à vous installer dans les premiers rangs. Vous serez ainsi moins distrait et plus attentif.

En revanche, le médicament va jouer un rôle important dans votre capacité à vous canaliser. Durant les cours, il agit sur le fait que même si le cours ne vous intéresse pas, vous serez moins facilement tenté de distraire les autres (en leur parlant par exemple) et de vous distraire vous-même.

Vous avez maintenant pu lire mon point de vue sur le rôle que joue le méthylphénidate sur les études.

Mais je vais ci-dessous aborder un autre sujet similaire, qui concerne le rôle que va jouer le méthylphénidate chez une personne n’ayant pas de trouble de l’attention.

Cette semaine, j’ai fait découvrir mon blog à un ami lycéen. Il est alors tombé sur mon article concernant les effets du méthylphénidate sur une personne ayant un TDAH, et m’en a alors parlé comme « Le médicament magique » que ne prenne énormément de personne pour améliorer leur concentration et devenir plus intelligent durant quelques heures, même sans avoir de trouble de l’attention. J’ai donc fait des recherches à ce sujet et je souhaitais vous en parler.

Je me suis premièrement aperçu que la ritaline était le médicament le plus utilisé parmi tous ceux contenant du méthylphénidate, sûrement dû à son mode de libération.

Selon l’état des lieux publié par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), entre 2008 et 2014, le nombre total d’utilisateurs de la Ritaline a augmenté d’environ 4 000 patients par an, passant de 40 876 en 2012 à 48 895 en 2014, soit une augmentation de l’ordre de 20%. On s’aperçoit donc que la consommation de méthylphénidate à considérablement augmenter ces dernières années.

Selon une étude de l’Inserm auprès de 1718 étudiants en médecine, un tiers d’entre eux prennent des psycho-stimulants, dont 1,5 % prennent quotidiennement de la Ritaline.

Pour quelles raisons un si grand nombre d’étudiants prennent du méthylphénidate ?

Car le méthylphénidate leur permet de maintenir une concentration plus intense et durable, et certain évoque une montée d’adrénaline puissante.

Certains sportifs en prennent également (notamment dans les sports comme le biathlon, la boxe ou d’autres sports qui nécessitent beaucoup de concentration) pour booster leurs performances en compétitions puisqu’il stimule le système nerveux central et permet la libération de dopamine.

Mais attention.

Ce qui est marqué au-dessus ne comprend que les effets positifs.

Pour les effets négatifs, les voici :

  • Une utilisation abusive, en dehors du contexte thérapeutique (pour une personne n’ayant pas de trouble de l’attention et n’étant pas suivi par un professionnel) peut entraîner une accoutumance marquée et une dépendance associée à des troubles comportementaux.
  • En cas de malformation cardiaque, l’utilisation du méthylphénidate peut s’avérer être fatale. Je vous ai récupéré un passage d’un article sur la mauvaise utilisation de la ritaline :

« Il y a deux cas où le produit est absolument prohibé : les malformations cardiaques et la dépression, prévient le docteur Perrouty. Max, 23 ans, l’a appris à ses dépens. Quelques semaines avant son bac en 2013, le jeune Rémois commence à se servir dans l’infirmerie familiale (ses frères étaient sous traitement). « En un trimestre, j’ai gagné trois points de moyenne générale » raconte-t-il. Problème : Max a une malformation cardiaque qu’il ignore. Quelques jours avant le bac, il enchaîne deux AVC, coup sur coup, et trois mois de rééducation pour retrouver l’usage du côté droit de son corps. Certains neurologues, dont ceux de la polyclinique Courlancy (Reims), lui confirment que la Ritaline a joué un rôle dans cette descente aux enfers. Depuis, le jeune homme n’a toujours pas son bac.

  • Le méthylphénidate est interdit dans le domaine sportif (et donc en compétition) et classifié en tant que produit dopant, dû au fait que celui ou celle qui en prend est plus concentré, plus stimulé et donc avantagé par rapport aux autres.

Pour conclure, je ne peux que fortement vous déconseillez d’utiliser ce médicament en dehors du contexte thérapeutique, à moins que vous aimiez mettre votre vie en danger en échange d’une ou deux heures de concentration en plus…

Personnellement, je trouve que le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 19 ans ayant un trouble de l'attention. J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie. L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Qui suis-je ?

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 19 ans ayant un trouble de l'attention.
·
J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie.
·
L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Recevez une astuce par semaine pour améliorer petit à petit votre quotidien.