Les effets du méthylphénidate sur une personne ayant un TDAH ?

Je vais dans cet article vous donnez tout les effets du méthylphénidate sur une personne ayant un TDAH pour que vous puissiez y voir plus clair parmi la masse d’informations et d’idées reçues que vous entendez au quotidien. Cet article a été rédigé par moi-même, et toutes les informations ci-dessous sont donc tirées de mon expérience personnelle.

Je tiens a préciser que le médicament que je prenais était du Quasym LP.

Premièrement, les effets ressentis de ce médicament sont variables en fonction du dosage que l’on prend.

La prise régulière du traitement à un dosage faible

La prise régulière du traitement à un dosage faible (en fonction du sexe de l’individu, de son âge et de son poids) ne va pas ou très peu se faire ressentir par la personne qui le prend, mais l’entourage proche va voir la différence.

C’est ce qui a été le cas pour moi, la première année où je l’ai pris, je ne ressentais pas les effets du médicament dû au dosage journalier que je prenais qui était assez faible par rapport à mon poids. Mais mes parents en revanche, arrivaient clairement à percevoir les effets du médicament sur moi, et ça dès la première semaine où j’ai commencé à le prendre. Ils expliquaient au professionnel qui me suivait que je paraissais plus détendu, moins sur les nerfs, plus attentif aux choses qui m’entouraient, moins tête en l’air et surtout moins « dans ma bulle ».

Pour résumer en quelques mots les effets positifs du traitement sur moi, la première année, c’est principalement le fait que je sois plus ouvert au monde et donc moins renfermé sur moi-même, et également mes erreurs d’inattention dans la vie de tous les jours qui avaient grandement diminué.

La prise régulière du traitement à un dosage plus élevé

Lorsque j’ai augmenté le dosage de mon traitement, j’ai commencé à ressentir petit à petit les effets du médicament. Je me sentais beaucoup plus motiver à faire les choses, je n’avais pas forcément l’impression de moins pensé, mais de mieux pensé. J’avais les idées claires, et je me perdais moins dans mes pensées.

Je concentrais la majorité de mon énergie sur des choses utiles à mon développement (professionnel ou personnel), et je me sentais beaucoup moins « perdu » intérieurement. Ma capacité à être organiser c’était amélioré. Lorsque j’avais un projet, ou une tâche à réaliser, j’arrivais plus facilement à savoir par ou commencer, ce qui limitait ma tendance à remettre à plus tard.

Ma procrastination a elle aussi diminuer, je m’attardais beaucoup moins sur les choses futiles de la vie. Ce traitement m’aidait en général à me sentir plus détendu et motivé autant d’un point de vue physique que psychologique.

Je ressentais également une certaine amélioration dans mes relations sociales. J’étais plus à l’aise lorsque je prenais la parole en public, et ce gain de confiance en moi me permettait de franchir certaines barrières mentales qui me bloquaient dans l’établissement de nouvelles relations.

Pour vous raconter une anecdote, quand j’ai commencé à ressentir les bienfaits de ce traitement, je me sentais un peu comme Eddie dans le film Limitless (que je vous conseille de voir si vous aimez les films de science-fiction), même si ce n’est bien évidemment pas comparable.

Pour vous raconter une anecdote, quand j’ai commencé à ressentir les bienfaits de ce traitement, je me sentais un peu comme Eddie dans le film Limitless.

Est-ce qu’il y a des effets secondaires à la prise de ce traitement ?

Oui, j’ai relevé quatre effets secondaires dus à la prise du traitement, qui peuvent être dérangeants au quotidien et c’est pourquoi je trouve important de vous les citer.

Le premier effet secondaire est la sécheresse buccale qui pour ma part s’est fait ressentir dès la première fois que j’ai pris le traitement.  Même si on peut s’habituer et ne plus y prêter attention au bout d’un certain temps, cet effet secondaire peut néanmoins se montrer problématique. Pour contrer cela, je vous conseille d’avoir toujours une bouteille d’eau et de boire régulièrement, ce qui devrait suffire à remédier au problème.

Le second effet secondaire est l’impression de fatigue une fois que le traitement ne fait plus effet. Ça ne pose pas réellement problème, car cet effet secondaire apparaît dans la soirée.

Le troisième effet secondaire est la hausse du niveau d’anxiété. J’ai remarqué, que lorsque je prenais ce traitement, j’étais beaucoup plus anxieux, et notamment dans les endroits ou il y a du monde. Par exemple, j’avais énormément de mal à rester plus de quelques minutes dans un hypermarché lorsqu’il y avait du monde. Car au bout d’une dizaine de minutes, je commençais déjà à ressentir une sensation de mal-être, et je ressentais le besoin de sortir.

Le quatrième effet secondaire est le manque d’appétit. C’est pour moi le plus important et celui qu’il faut le moins négliger. Pour y remédier, je n’ai pas trouvé de solution miracle. Pour ma part, avant mes repas du midi et du soir je prends une gélule de FENUGREC, qui est un complément alimentaire naturel à base de plante. Son rôle est d’ouvrir l’appétit, et ça m’aide donc à manger plus.

Si ce produit vous intéresse, je vous mets ci-dessous le lien de celui que j’utilise :

De plus, je place mes principaux repas aux moments de la journée ou le traitement ne fait plus effet, soit le matin et le soir. 

Pour ma part, avant mes repas du midi et du soir je prends une gélule de FENUGREC, qui est un complément alimentaire naturel à base de plante. Son rôle est d’ouvrir l’appétit, et ça m’aide donc à manger plus.

Les précautions à prendre lorsque l'on prend ce traitement

Si vous prenez du méthylphénidate en ayant un TDAH, je vous préconise premièrement de le prendre régulièrement (éviter de sauter des jours) car c’est en le prenant régulièrement qu’il sera le plus bénéfique pour vous.

Deuxièmement, ne le prenez pas trop tard dans l’après-midi, car dans le cas contraire le médicament vous empêchera de dormir.

Troisièmement, je vous déconseille fortement d’arrêter la prise du médicament du jour au lendemain, mais plutôt de diminuer la dose progressivement. Dans le cas contraire, personnellement, le fait d’arrêter brusquement le traitement va me donner l’impression d’être entièrement démotivé à entreprendre quoi que ce soit. Je vous conseille donc d’anticiper la prise de rendez-vous chez votre médecin traitant pour le renouvellement de votre traitement et de ne pas attendre de ne plus en avoir.

On arrive à la fin de cet article, j’espère qu’il a pu vous être utile, et que vous avez pu vous faire votre propre opinion sur les effets du méthylphénidate sur une personne ayant un TDAH. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser depuis la section « Contact » de mon blog.

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 19 ans ayant un trouble de l'attention. J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie. L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Qui suis-je ?

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 19 ans ayant un trouble de l'attention.
·
J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie.
·
L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Recevez une astuce par semaine pour améliorer petit à petit votre quotidien.