Télétravail et TDAH : Les conseils pour réussir ses études

Dans cet article, je vais être accompagné d’Élodie que vous avez vue précédemment dans d’autres articles. Cette fois-ci, Élodie m’accompagne pour parler des solutions, des astuces, des conseils, qu’elle a à vous donner en tant que professeur pour aider les étudiants, les jeunes qui ont un TDAH et qui sont en ce moment, en distanciel et également pour la reprise en présentiel.

Arthur :

Bonjour Elodie !

Elodie:

Bonjour. Aujourd’hui, on va parler des étudiants qui sont en distanciel. Le distanciel, ce n’est évident pour personne. Pourquoi ? Parce qu’on est seul, on doit écouter des cours en visio et on se perd. On se perd, mais plus rapidement quand on est TDAH.

La première des choses, c’est un, se lever à heure fixe. C’est important, parce que si on se croit en vacances, on va se permettre de complètement dérégler son emploi du temps et sa physiologie.
Comment on fait ?
Parce que souvent, on ne sait pas par quoi commencer.
Je vous propose dans un premier temps, vous avez tous dans votre agenda, un emploi du temps. Vous pouvez en faire un. Je conseille d’en faire un. C’est facile et la plage horaire, mettez-la de 8 heures à 23 heures, toutes les heures. On va commencer comment ? On va lister les contraintes. Pourquoi ? Parce que par rapport aux contraintes, on va pouvoir s’organiser de manière optimum pour que les cours puissent se faire. On va commencer déjà par planifier tous les repas. Ensuite, si on a des rendez-vous médicaux, administratifs et en premier lieu, si on a de cours en visio, ce qui me semble normal. Tous les étudiants, ne sont pas chez leurs parents. Certains sont en studio ou en chambre universitaire et il faut gérer en plus, les courses et le ménage. Tout ça, c’est à prendre en compte dans les contraintes et là-dessus, vous allez lister. Une couleur, va être pour les courses, une couleur va être pour le ménage. Je vous rassure, le ménage ou le rangement, vous mettez dix minutes par jour pour que ça soit réaliste, parce que nous, on sait qu’on plonge rapidement dans le rien du tout.

Arthur :

C’est vrai.

Elodie:

Ensuite, à partir du moment où on a nos heures de visio. Ça va être compliqué les heures de visio, parce qu’il va falloir rester concentré. On a la télévision d’un côté, le téléphone, tout ça.

Arthur :

Plein de distractions.

Elodie:

Exactement. Donc première des choses, on coupe son téléphone, surtout les notifications, la télé, la radio, tout ce qui peut dans un premier temps nous distraire au moment des heures de visio. On doit prendre des notes. Les cours peuvent durer une heure et demie à peu près, quelque chose comme ça en moyenne ?

Arthur :

Oui, généralement, ça varie d’une heure à trois heures pour certains cours.

Elodie:

Là, vous comprenez bien que le décrochage est rapide, on ne va pas être hypocrite. Comment on va faire ? La première des choses, vous pouvez demander l’autorisation à vos professeurs pour enregistrer le cours. Si jamais vous êtes noyé, au moins, vous avez un retour, vous n’êtes pas perdu.

Arthur :

On peut y revenir plus tard.

Elodie:

Exactement. Ça, c’est un premier point, c’est important. La deuxième chose, ne restez pas seul. Ce n’est pas possible, surtout en distanciel.

Comment on fait ?

Vous avez certainement deux ou trois camarades, c’est important et au moment du cours, vous allez essayer de prendre des notes, de faire des fiches. Je reviendrais sur la méthodologie de la fiche.

Pourquoi, c’est important ?

Parce que c’est important de se réunir par téléphone et de savoir si on a compris le cours. Si vous n’avez pas compris le cours, comment vous allez faire pour l’apprendre ? Ça me semble délicat. Trouvez-vous deux camarades pour pouvoir faire une interaction et savoir oralement, si vous avez saisies les informations qui sont nécessaires. Ça, c’est la base, ne jamais rester seul.

Ensuite, il faut savoir quel est votre type de mémoire. Si elle est auditive, visuelle ou kinesthésique. Allez sur Internet, vous avez des petits tests qui vont vous permettre de savoir.

Arthur :

Quel type de mémoire on a.

Elodie:

Voilà, parce que vous allez orienter vos fiches et votre manière de travailler en fonction de ça. Le troisième point qui est important, c’est comment soutenir son attention. Certains d’entre vous sont sous médication, d’autres non. Je ne suis pas médecin, ce n’est pas moi qui vais décider à votre place.

En revanche, il y a quelques petits trucs pour mobiliser votre attention. La première, la cohérence cardiaque. La cohérence cardiaque, il y a deux manières de la faire. Soit c’est une respiration bloquée et à ce moment-là, quand vous faites une respiration bloquée cinq minutes avant votre cours, ça va prolonger votre attention d’une heure. C’est une neuroscience. C’est important. Ensuite, boire de l’eau ou mettre du revious, aromatiser votre eau. C’est compliqué de boire, même pour moi, c’est compliqué. Vous avez un verre et une bouteille, tout simple. C’est un minimum de cinq verres d’eau dans la journée et ça, ça oxygène les cellules du cerveau. Ce sont des petits trucs et c’est important.

On récapitule, se trouver des camarades, boire de l’eau, faire un peu de cohérence cardiaque avant un cours qui peut être long et compliqué et il y a ces fameuses fiches dont je vous parle. Je suis prof et les fiches, elles vont être faites de quelle manière ? Je propose tout le temps des fiches recto et pas verso. Pourquoi ? Parce que quand on est fatigué, rien que le fait de tourner la page, c’est fatiguant et déprimant.

Arthur :

Si on en a beaucoup en plus, on va vite se perdre dans nos fiches, ça va demander plus d’effort pour retrouver la bonne fiche, le bon recto, le bon verso.

Elodie:

C’est impossible. C’est un premier point. Les fiches, ce que je conseille, c’est de faire une liste comme pour les courses, marquer les phrases importantes ou les mots importants et ensuite, la couleur. Le regard, la couleur, c’est important.

Arthur :

D’accord.

Elodie:

Ensuite, comme vous avez des camarades, vous faites un échange de fiches. Vous allez voir où vous avez pêché, quelles sont les informations que vous avez oubliées. Un troisième petit truc, on a tous des smartphones, enregistrez votre fiche. Vous la lisez votre fiche et quand vous allez vous balader, vous mettez le casque, vous n’avez plus qu’à l’écouter à nouveau. Ce qui va renforcer aussi votre attention, c’est votre hygiène de vie. On ne le redira jamais assez. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu’il va falloir faire des pauses par rapport à vos contraintes. Si vous avez un chien, n’hésitez pas à le sortir pendant vingt à trente minutes. Un animal ou pas un animal, il est important de s’oxygéner et de changer d’air, ça permet à nouveau d’oxygéner le cerveau. Je ne le redirais jamais assez, que votre chambre doit être aérée tous les matins, le salon, toutes les pièces à vivre. L’alimentation aussi, c’est important. De faire un petit-déjeuner, des pauses au milieu avec des fruits secs.

Arthur :

Des choses qui nourrissent.

Elodie:

Qui nourrissent et surtout, qui vont vous redonner le sucre, mais le bon sucre pour tenir. Ensuite, on va parler des révisions, parce que les révisions, c’est les partielles arrivent, on est mode catastrophe, je n’ai rien fait, je suis perdu. Comment je fais ? On sait très bien, nous, on aime bien travailler au dernier moment dans l’urgence. C’est un grand classique.

Arthur :

Oui, réagir mieux dans ce type de situation.

Elodie:

Évidemment, si vous avez choisi des études qui vous plaisent ou pour lesquelles vous êtes passionné, ça ne vous posera aucun problème. Pour les autres, pour ceux qui reprennent leurs études, parce qu’un certain nombre d’entre vous sont aussi des gens qui reprennent leurs études, les révisions, elles vont se faire par rapport à votre emploi du temps et vos contraintes. Pourquoi ? Il faut alterner absolument la période, j’apprends et la période de plaisir. Une activité intellectuelle, en mode apprentissage et au bout de 45 minutes, vous arrêtez, mais vraiment vous arrêtez. Si vous continuez au-delà de 45 minutes les premiers temps, vous allez pomper toute votre énergie et après, tous les efforts que vous avez faits, vous allez mettre plus de temps à récupérer. Il vaut mieux morceler les tâches et c’est un grand classique pour les TDAH.

La deuxième chose aussi que j’ai remarqué, c’est que vous avez beaucoup de mal à lire. La concentration sur la lecture est une catastrophe. Il y a des trucs pour la lecture. Le premier, ne lisez pas allongé sur votre lit. Non, non, non. Vous êtes en mode touriste, décontracté, le cerveau n’est pas attentif. Il faut s’asseoir, ni trop confortable, ni de manière statique. Pour ceux qui ont perdu l’habitude de lire, vous commencez par 15 minutes, pas plus et à chaque fois que vous faites ces 15 minutes, une fois que vous avez refermé votre livre.

Arthur :

Qu’est-ce que j’ai compris ?

Elodie:

Pas forcément, mais de quoi ça parle ? Avant d’avoir une analyse approfondie, il faut se souvenir de quoi ça parle.

Arthur :

Oui.

Elodie:

Le lendemain, quand vous refaites vos 15 minutes, bon, ça parlait de quoi ? Si vous avez oublié et si vous avez un livre de poche, je conseille ça, de prendre un crayon à papier, d’arrêter aux 15 minutes et de mettre une phrase qui correspond à ce que vous avez retenu. Quand vous allez reprendre, le fil de votre lecture, vous n’avez plus qu’à relire cette phrase et ça va revenir. Vous avez la liseuse. J’aime bien la liseuse parce que je suis prof de lettres et pendant trois ans, j’ai perdu, pas le goût de la lecture, mais le fait de soutenir son temps de lecture. J’arrivais à lire des articles, mais je n’arrivais plus à lire un roman. Ça a été perturbant. Grâce à la liseuse, j’ai pu agrandir les caractères et les espaces et à ce moment, le confort est arrivé. Dernière chose, quand vous lisez, vos yeux ont tendance à aller partout. Vous êtes…

Arthur :

Distractibles.

Elodie:

Distractibles, voilà. J’en perds mon latin. Le petit truc, c’est de prendre un cache. Ce que j’appelle un cache, c’est une règle ou un petit format de carte bleue par exemple et vous descendez au fur et à mesure les lignes, parce que votre regard va être posé sur les lignes. Il n’ira plus à droite et à gauche.

Arthur :

Ni en arrière du coup.

Elodie:

Exactement. C’est pour que votre regard soit mobilisé. Maintenant, il faut avoir une planification efficace. Qu’est-ce que j’appelle une planification efficace ? Surtout quand on est dans l’urgence. À un moment donné, il faut se poser et savoir sélectionner par quoi on commence. C’est un drame chez nous les TDAH, parce qu’on n’arrive pas.

La première des choses quand on fait des études, quelle est la date de vos échéances ? Dans combien de temps, on doit rendre un devoir, etc. L’information de base, c’est la date. Une date, c’est un premier point.

Ensuite, quelles sont les matières en termes de partielles, sur lesquelles vous êtes interrogé. Vous avez huit matières, mais ça m’étonnerait que les huit matières soient d’entrée. On va dire que grosso modo, vous en avez quatre. On pose à plat les quatre matières, on pose les différents chapitres et vous allez faire comme une carte mentale. À chaque fois que votre prof va envoyer un cours, vous mettez la date du cours par exemple et le chapitre. Vos fiches vont de ce fait être beaucoup plus claires, puisque ça va être des fiches par chapitre. C’est un exemple parmi tant d’autres. C’est important de faire ce petit réglage, premièrement, si vous êtes perdu, la date, ensuite, les matières et les chapitres à l’intérieur des matières.

Je rappelle à nouveau ces fameuses fiches que vous échangez avec vos deux ou trois camarades, parce que cette interaction est fondamentale. Vous allez savoir ce que font les autres, s’ils comprennent la même chose que vous et cette interaction va vous permettre un, de ne pas vous sentir seul, deux, d’avoir une meilleure estime de vous. C’est important, c’est ce que j’appelle le donnant-donnant. C’est cette interaction qui fait que vous n’êtes pas assisté entre guillemets. Je n’aime pas ce terme, mais comme on travaille dans l’urgence, on a souvent tendance à essayer d’obtenir les choses.

Le dernier point qui me semble important, vous êtes dans des études que vous aimez, que vous avez choisies, j’espère pour vous et le point positif du TDAH, c’est qu’il est hyper-focalisé. Pour donner plus de concret à vos études et plus de profondeur, cherchez des informations ou des articles qui sont en rapport avec vos études, des articles courts. Autre chose, variez les supports d’apprentissage. Quand vous avez un chapitre qui arrive par rapport à une matière, cherchez sur YouTube s’il y a un cours en rapport avec. Bien entendu, limitez vos recherches par rapport aux écrans à une petite heure par jour. Sinon, ça va à nouveau être chronophage et à nouveau, vous allez perdre votre temps.

Arthur :

D’accord.

Elodie:

Servez-vous des points positifs du TDAH : l’hyper-focalisation dans certains domaines et variez les supports d’apprentissage. Les résultats seront meilleurs. Vous avez entendu dans la presse que bientôt, le retour en présentiel est prévu. Comment passer de l’un à l’autre ? C’est la grande question. Pas de panique.

La première des choses que je conseille, c’est le cahier. Ce ne sont pas des feuilles volantes qui vont croupir au fond du sac en petits morceaux. Essayez d’avoir un cahier par matière ou un cahier dans lequel vous pouvez diviser en trois, de manière à ce que tout soit regroupé au même endroit.

Arthur :

Ne pas s’éparpiller.

Elodie:

Exactement. Je rappellerais également que c’est pareil pour les collégiens ou les lycéens, qui dit présentiel, dit, vous vous mettez au premier rang, pas du côté de la porte ou du côté de la fenêtre et essayez de repérer les gens calmes, ça évitera toute dispersion.

Arthur :

D’accord.

Elodie:

Dernière chose, demandez l’autorisation à vos enseignants, si vous avez la possibilité de les enregistrer. C’est fondamental. On n’aime pas, nous, professeurs, d’être enregistrés à notre insu, ça s’appelle le respect et la confiance et essayez de lui expliquer pourquoi. C’est mieux d’expliquer pourquoi c’est important pour vous d’enregistrer le cours. Vous expliquez vos problèmes d’attention, etc. Je pense qu’il y a rarement des refus dans ce cas.

Arthur :

Oui, surtout, s’il y a cette explication. Ce n’est pas enregistrer les cours pour enregistrer.

Elodie:

Voilà et vous expliquez que ce n’est pas pour une diffusion sur le net.

Arthur :

Oui, que c’est pour garder pour vous, en privé.

Elodie:

Voilà.

Arthur :

Super. Merci Élodie pour vos précieux conseils. J’espère, c’est même certain, que vous allez pouvoir en tirer pas mal de choses, notamment, vous allez pouvoir les appliquer dans votre quotidien dès maintenant. Je vous conseille de le faire. J’ai moi-même appliqué énormément de ces conseils qu’Élodie m’a transmis il y a quelque temps et je vous conseille de votre côté de les appliquer. Vous aurez les résultats qui viendront avec l’application de ces conseils. Je vous remercie pour votre attention.

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 19 ans ayant un trouble de l'attention. J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie. L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Qui suis-je ?

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 19 ans ayant un trouble de l'attention.
·
J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie.
·
L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Recevez une astuce par semaine pour améliorer petit à petit votre quotidien.