5 astuces pour accompagner au mieux son enfant TDAH

Dans cet article, je vais vous partager cinq astuces pour accompagner au mieux votre enfant ayant un TDAH.

Sur ce blog, je m’adresse principalement aux adultes qui ont un TDAH et aux adultes qui pensent avoir un TDAH, et qui n’ont pas été diagnostiqués. Mais il y a également les parents. Les parents d’enfant ayant un TDAH, auxquels je ne m’adresse pas directement, mais pour qui il n’est pas facile d’avoir un enfant ou un adolescent qui a un TDAH. Être parent d’un enfant déjà doit être compliqué, je dis « doit être », car je ne suis pas encore parent. (ouf…) Mais être parent d’enfant ayant un TDAH, d’après ce que j’ai entendu dire, d’après ce que mes parents ont pu me dire sur le sujet, c’est très compliqué. Bien plus que lorsque l’enfant n’a pas de TDAH. Je vais dédier cet article à vous, parents d’enfant ayant un TDAH et je vais vous donner cinq astuces pour accompagner au mieux votre enfant ayant un trouble de l’attention.

Mettez en place une activité sportive quotidienne

La première astuce que j’ai à vous partager, c’est de mettre en place une activité sportive au quotidien pour votre enfant. Il est, pour moi, essentiel que cet enfant qui a un TDAH avec hyperactivité physique ou non, puisse aller se dépenser chaque jour, car il en a besoin. Il en a réellement besoin. D’après ce que m’ont dit mes parents, lorsque j’ai commencé le judo, j’avais sept, huit ans, j’étais plus calme. Je pouvais, le soir surtout, lorsque la fatigue commençait à arriver et après l’école, qui à l’époque, était très frustrante pour moi, extérioriser toute cette énergie et ces mauvaises ondes que j’avais accumulées durant la journée. Le soir, j’étais souvent à bout, à deux doigts d’exploser, tous les soirs et le fait de faire du judo après les cours, ça m’a permis d’extérioriser, de dépenser cette énergie. Évidemment, le sport ne faisait pas tout, un TDAH, reste un TDAH et ce n’est pas en faisant une heure de sport tous les soirs, que ce TDAH, on ne va plus en entendre parler et qu’il ne va plus poser problème. Mais je vous conseille tout de même de faire du sport, car le sport va aider votre enfant à extérioriser, à se dépenser physiquement et il sera plus calme après, moins impulsif, plus disposé également à se reconcentrer s’il y a besoin après. Je vous invite à inscrire votre enfant dans un club de sport, si ce n’est pas déjà fait.

Apprenez à gérer vos émotions

La seconde astuce que j’ai à vous partager pour accompagner au mieux, votre enfant ayant un TDAH, est de ne pas laisser vos émotions, en tant que parents, vous envahir. C’est essentiel, car quand on a un TDAH, peu importe qui l’on est, on a une sensibilité et on arrive à sentir ce qui ne va pas ou à ressentir les émotions des autres. On a une empathie et quand notre mère ou notre père est anxieux, on va avoir cette facilité à cerner cette anxiété et on ne va pas juste voir cette anxiété, on va également la ressentir. Elle va s’imprégner en nous et ça ne va pas être bon, car ça va accentuer davantage les symptômes du TDAH qui sont présents. Donc, je vous conseille à vous, parents d’un enfant ayant un TDAH, de faire un travail sur vous, dans le sens où vous devez apprendre à gérer vos émotions pour que votre enfant ne les ressente pas. Par exemple, si vous avez l’habitude de regarder les informations et que ces informations, vous sentez qu’elles influent sur votre moral, qu’elles vous rendent plus négatif, je vous invite à limiter ces activités qui n’ont pas d’impact à long terme, mais qui vont vous rendre anxieux(se), sur le moment. Limitez ça et essayez de remplacer ces activités qui n’ont pas d’intérêt, par des activités comme de la méditation, qui vont vous apprendre à gérer cette anxiété, votre corps, votre respiration. Faites des exercices de respiration également. Essayez de trouver votre activité qui va vous permettre d’extérioriser cette anxiété pour qu’elle ne soit pas transmise à votre enfant.

Assurez-vous que le professionnel de santé soit joignable en cas d’urgence

La troisième astuce que je souhaite partager avec vous, est de veiller à ce que votre fils ou votre fille, soit suivi par un professionnel de santé qui soit disponible. Ce que j’entends par là, c’est que le professionnel de santé ne doit pas être 24h/24 disponible pour vous répondre, mais il faut qu’il soit un minimum disponible. Si vous ne pouvez contacter votre médecin que par téléphone en passant par vingt standards, ça va être compliqué, car s’il y a un problème ou si vous avez des questions dans une période où ça ne va pas, ça va être compliqué. Je vous invite, si vous êtes dans une situation, dans laquelle, vous êtes suivi par un médecin qui n’est pas disponible, de trouver quelqu’un qui va être disponible, qui va vous laisser son mail par exemple et qui va vous répondre rapidement, qui peut vous apporter des réponses, qui reste accessible en dehors des rendez-vous. Pour moi, c’est important, car c’est de cette façon que vous allez pouvoir être rassuré dans certaines situations, des situations qui peuvent arriver à tout moment, dans lesquelles vous allez être stressé, vous n’allez pas être bien parce qu’il y aura eu tel ou tel problème avec votre enfant.

Demandez-vous ce qui pourrait l’aider

La quatrième astuce pour accompagner au mieux votre enfant ayant un TDAH, c’est de vous demander ce qui lui manque ou ce que vous pourriez lui apporter, pour qu’il se sente mieux et qu’il ait une meilleure estime de lui-même. Ça peut passer par des aménagements scolaires éventuellement, n’ayez pas de freins quant à la mise en place d’aménagements scolaires. Je n’ai jamais eu d’aménagement scolaire, car mon TDAH a été diagnostiqué trop tard et juste avant que je sois au lycée, après, c’était ma décision et je n’avais pas voulu mettre en place des aménagements scolaires, mais avec du recul, je regrette, car ça m’aurait facilité la tâche dans de nombreuses situations et ça aurait été d’une grande aide pour moi. Mettez en place, si vous le pouvez, certains aménagements scolaires pour votre enfant. Ça va lui être d’une grande aide et ça va être une aide précieuse pour lui.

Soutenez-le

La cinquième et dernière astuce que je souhaite vous partager pour accompagner au mieux votre enfant ayant un TDAH, est de le soutenir. Notre environnement scolaire et le reste, tous les stops qu’on a pu se prendre durant notre enfance, qu’on ait 18 ans ou 11 ans, ça va faire que notre estime va être faible et on va avoir moins confiance en nous, on va moins oser faire les choses. Le fait qu’on nous félicite, qu’on nous encourage, qu’on nous récompense, va faire que l’on va se dire, je suis capable de faire les choses, je ne suis pas qu’un raté et oui, j’ai ma place ici, je peux faire des choses, je peux apporter des choses, contribuer et faire des choses exceptionnelles. C’est en premier lieu, à vous de nous encourager, de nous faire passer vos ondes positives, votre motivation. C’est ce qui va nous aider à aller de l’avant et c’est ce qui va contribuer à ce que l’on ait une estime qui soit au top.

Si vous avez apprécié cet article, je vous propose de cliquez-ici pour recevoir trois autres conseils, qui sont, cette fois-ci, mes trois meilleurs conseils pour vous, parents d’enfants ayant un TDAH.

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 19 ans ayant un trouble de l'attention. J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie. L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Qui suis-je ?

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 19 ans ayant un trouble de l'attention.
·
J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie.
·
L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Recevez une astuce par semaine pour améliorer petit à petit votre quotidien.