L'éveil du TDAH

Les symptômes du TDAH chez l’adolescent

Bonjour et bienvenue dans ce nouvel article. Nous avons dans un précédent article parlé des symptômes du TDAH chez l’adulte. Mais dans celui-ci, on va parler des symptômes du TDAH chez l’adolescent. Il y a quelques différences, et il est donc important que vous les connaissiez. Les symptômes en tant que tels vont-être similaires chez l’adulte et l’adolescent. En revanche, les conséquences de ces symptômes vont être bien différentes.

TDAH à l’adolescence, les symptômes

Pour ce qui est des symptômes du TDAH chez l’adolescent, nous allons en retrouver plusieurs.

Premièrement, il y a le manque d’attention. Lorsqu’on a un TDAH, le manque d’attention va se manifester dans de nombreuses situations. Pour ma part, il aura été davantage problématique durant l’adolescence qu’à l’âge adulte. On va voir par la suite pourquoi et dans quelles situations.

Ensuite, il y a l’agitation. L’agitation va être mentale, et elle peut également être physique pour certaines personnes ayant un TDAH. Par conséquent, on va énormément penser. Ça va être problématique dans plusieurs situations. Mais d’une autre façon, cela nous offre plusieurs avantages, comme cette créativité qui va être très présente chez les adolescents qui ont un TDAH.

Le troisième symptôme que l’on retrouve chez les adolescents(e)s ayant un TDAH, c’est l’impulsivité. On va avoir tendance à réagir du Tac-O-Tac sans réfléchir. On va avoir tendance également à prendre la parole avant de réfléchir et ça va être problématique dans la majorité des cas. Pourquoi ? Car lorsqu’on agit sans réfléchir, on a tendance à le regretter. Lorsqu’on est adolescent, on va évoluer dans un milieu scolaire. Dans ce contexte, cette impulsivité va être problématique. Par contre, si on change de contexte, cette impulsivité peut être bénéfique. Et nous allons maintenant voir quelles sont les conséquences du TDAH chez l’adolescent.

Les conséquences du TDAH chez l’adolescent

Pour ce qui est des conséquences du TDAH chez l’adolescent, il y en a plusieurs.

Premièrement, le fait de manquer d’attention, notamment dans le cadre scolaire, va nous poser pas mal de problèmes. En cours, on va être là à regarder la prof, à l’écouter au début, pendant une à deux minutes, mais très vite, on va décrocher et on va être distrait par tout et rien. À ce moment-là, notre attention, portée vers ce que dit le professeur, va être captée par une des nombreuses distractions nous ayant déjà distrait auparavant. Ça va être problématique, car ça va participer au fait que l’on pourrait échouer dans nos études.

Il y a le manque d’organisation qui va également être présent lorsqu’on est adolescent et qu’on a un TDAH. Ce manque d’organisation va avoir pour conséquence qu’en cours, on va avoir du mal à s’organiser. On va avoir du mal à savoir par quoi commencer lorsque l’on doit faire ses devoirs. Ensuite, on va avoir du mal à s’y mettre. Le manque d’organisation va être vraiment présent lorsque l’on est adolescent et pour moi, ce manque d’organisation va commencer à devenir problématique à partir du collège. Encore plus à partir du lycée et il va être problématique à l’âge adulte.

Lorsque l’on est adolescent, on évolue dans un environnement scolaire quasi obligatoirement et on va avoir du mal à s’adapter à celui-ci, car cet environnement n’est la plupart du temps pas adapté à nous. En tant que personne ayant un TDAH, on a du mal à rester assis sur une chaise pendant des heures à écouter une ou un prof.

Un autre point dont on n’entend pas souvent parler, à propos du TDAH, c’est au niveau de la gestion de nos émotions. Je pense que lorsque l’on a un TDAH, on a aussi un gros travail à faire au niveau de la compréhension puis de la gestion de nos émotions. C’est un point qu’on laisse souvent de côté, mais lorsque l’on est adolescent, la gestion des émotions va être très compliquée lorsque l’on a un TDAH. Par exemple, on va très souvent faire face à des incompréhensions de la part de nos amis, de nos proches, de nos premières petites copines également. Ça va être compliqué, car lorsque l’on va faire face à ces incompréhensions, on va être dans des situations émotionnelles très complexes. J’ai moi-même connu un grand nombre de situations où je n’arrivais pas à gérer mes émotions du fait que j’étais face à l’incompréhension.

Une autre conséquence du TDAH chez l’adolescent, ce sont les addictions. Lorsque l’on a un TDAH et que l’on est adolescent, on a plus tendance que les adolescents n’ayant pas de TDAH, à tomber dedans du fait que l’on est en permanence à la recherche de plaisir. Pour obtenir ce plaisir, et notamment ce plaisir à court terme, nous sommes prêts, inconsciemment, à tomber dans ces addictions et à y aller beaucoup plus fort que les personnes n’ayant pas de TDAH.

Prenons l’exemple d’un adolescent qui a un TDAH et qui va commencer à fumer. Fumer va lui procurer du plaisir et par conséquent, il va fumer de plus en plus, d’une façon exponentielle et sans aucun contrôle. Ça va être la même chose pour les autres addictions. Pour ce qui est de moi, je ne suis jamais tombé dans des addictions du genre de la drogue. En revanche, pendant mon adolescence, j’étais à fond dans le sport. Je pratiquais la musculation de façon exponentielle car ça me procurait du plaisir. Pendant un moment, je faisais deux à trois heures de musculation par jour. J’étais à fond dedans, je ne pensais qu’à faire cette musculation pour obtenir ce plaisir à court terme. Il faut contrôler et faire attention à ces addictions, car il faut prendre conscience qu’en tant qu’individu ayant un TDAH, nous avons plus de facilité à tomber dans ces addictions. Il faut faire attention à ça.

Les comorbidités sont une autre conséquence du TDAH chez l’adolescent. Lorsque l’on a un TDAH, on a très souvent une comorbidité qui est associé à ce TDAH. Ces comorbidités sont nombreuses. Par exemple, le trouble anxieux est fréquemment associé au TDAH. Ce trouble anxieux va également avoir ses symptômes, qui vont être cumulés à ceux du TDAH. Le trouble anxieux va, comme son nom l’indique, vous provoquer une anxiété et cette anxiété va être problématique, car elle va s’ajouter aux symptômes du TDAH. Déjà que vous avez une concentration plus faible lorsque vous avez un TDAH (dans un certain nombre de situation), là, avec cette anxiété, vous allez être encore plus distrait, et encore plus déconcentrer. Il faut faire attention à ces troubles associés. C’est le rôle du psychiatre ou du professionnel de santé qui vous suit de les détecter.

Une dernière conséquence dont je vais vous faire part dans cet article, c’est le manque d’estime de soi. Le manque d’estime de soi, que vous soyez enfant, adolescent, adulte, lorsque vous avez un TDAH, généralement, vous y avez le droit. Pourquoi ce manque d’estime de soi ? Car lorsqu’on a un TDAH, on a tendance à rencontrer plusieurs échecs, notamment durant notre adolescence. Ces échecs seront principalement scolaires, et nous seront donc convaincus que nous ne sommes bon à rien du fait que nos résultats scolaires seront corrélés à notre niveau d’estime de soi. Une fois adulte, le chemin pour retrouver un bon niveau d’estime de soi sera long. Il faudra s’armer de patience car c’est un processus que nous devons faire sur le long terme comme je le fais actuellement.

Maintenant, que vous connaissez les symptômes et les conséquences de ces symptômes liés au TDAH, il y a des solutions. Par exemple, sur ce blog, je vous partage de nombreux articles qui ont pour but de faire, à terme, de votre TDAH une force. Je vous invite à vous abonner à la newsletter, et à aller lire les articles complémentaires disponibles ci-dessous.

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 19 ans ayant un trouble de l'attention. J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie. L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Qui suis-je ?

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 20 ans ayant un trouble de l'attention.
·
J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie.
·
L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Recevez une astuce par semaine pour améliorer petit à petit votre quotidien.