Les pires idées reçues sur le TDAH

Le TDAH est un trouble qui est encore assez méconnu en France. De ce fait, beaucoup d’idées reçues tournent autour de ce trouble.

Parmi ces nombreuses idées reçues sur le TDAH, j’en ai sélectionné cinq que je vais traiter durant cet article.

J’ai également réalisé la vidéo qui est associé à cet article, donc n’hésitez pas à aller la voir.

Il est impossible de se concentrer lorsqu’on a un TDAH

Cette première idée reçue sur le TDAH est fausse. Cette croyance provient en partie du terme TDAH.

En effet, ce terme pose problème. TDAH signifie : Trouble Dysfonctionnel de l’Attention avec ou sans Hyperactivité.

Ce terme nous laisse penser que ce trouble perturbe notre concentration et notre attention dans son ensemble, mais ce n’est pas le cas.

Une personne qui a un TDAH peut se concentrer, mais que dans certaines circonstances.

Par exemple, une personne qui a un TDAH n’aura aucun problème à se concentrer d’une façon totalement naturelle sur quelque chose qu’elle aime, qui lui apporte du plaisir dans l’immédiat, ainsi que de la satisfaction. De plus, elle aura même tendance à hyper-focalisé sur ce genre d’activité, ce qui veut dire que sa capacité de concentration aura tendance à être plus forte que pour une personne n’ayant pas de TDAH.

En revanche, si cette même personne doit se concentrer sur quelque chose qui ne lui plaît pas, qui ne lui apporte aucun plaisir dans l’immédiat, ni aucune satisfaction, il sera particulièrement compliqué pour elle de maintenir son attention sur cette activité de façon durable. Son attention va très vite tergiverser, et elle va être perturbé par le premier élément susceptible de la distraire.

Pour vous donner un exemple, lorsque je dois me concentrer sur mon blog, ma chaîne YouTube, ou une autre activité similaire, je ne vais avoir aucun problème à me focaliser dessus, et à ne pas être distrait. Pourquoi ? Car ces activités m’apportent du plaisir, et de la satisfaction dans l’immédiat.

Mais dans le cas contraire, si je dois me concentrer sur quelque chose qui ne m’apporte aucun plaisir et aucune satisfaction dans l’immédiat, (comme un cours d’espagnol par exemple) je vais être en mesure de me concentrer durant quelques minutes, mais je vais me déconcentrer à la moindre opportunité de distraction qui va s’offrir à moi.

Il est impossible de ne pas s’agiter lorsqu’on a un TDAH

Cette seconde idée reçue sur le TDAH est fausse. En effet, une grande partie des personnes qui ne sont pas bien informées sur ce trouble pense qu’une personne qui a un TDAH est obligatoirement agitée en permanence.

Pour ma part, je pense que cette idée reçue provient une fois de plus du terme TDAH.

Pourquoi ? Car le « H » de « TDAH signifie avec ou sans hyperactivité, ce qui laisse supposer que l’on peut avoir un TDAH sans hyperactivité. Or, lorsqu’on a un TDAH, on est obligatoirement hyperactif. Je m’explique.

En vérité, il y a deux types d’hyperactivité.

Premièrement, il y a l’hyperactivité motrice (physique). Un individu qui a ce type d’hyperactivité, est l’idée à proprement parler que tout le monde a de l’hyperactif.

Mais il y a un second type d’hyperactivité, qui est l’hyperactivité mentale (cérébrale). Ce type d’hyperactivité est présent chez les individus qui n’ont pas d’hyperactivité motrice. La personne qui a ce type d’hyperactivité va être généralement de nature calme, mais elle va, en revanche, énormément pensée. Elle va penser à tout et à rien, mais surtout à tout. Ces pensées vont être réglées en vitesse ×3, ce qui peut entraîner d’autre problèmes, comme par exemple l’anxiété.

Donc pour résumer, la personne qui a un TDAH a soit une hyperactivité physique, soit une hyperactivité mentale. Mais dans le cas ou elle n’a pas d’hyperactivité motrice, elle ne sera donc pas agitée physiquement.

Le TDAH est la conséquence d’une mauvaise éducation

Cette idée reçue sur le TDAH est la plus débile des cinq, et c’est pourtant celle que l’on entend le plus.

Le TDAH est un trouble neurodéveloppemental, dans lequel il a été prouvé que de nombreux gènes distincts interviennent dans son développement. Ce qui, par déduction nous permet de dire que l’éducation des parents n’influe pas dans le fait que leurs enfants vont avoir, ou non un TDAH.

De plus, je trouve que cette idée reçue est réellement négative pour les parents d’enfant TDAH qui l’entendent, étant mal informé sur la nature de ce trouble. Les parents d’enfants TDAH ont déjà la pression du fait qu’ils doivent gérer un enfant qui ne va avoir tendance à ne pas être facile à vivre tous les jours, et lorsqu’ils entendent cette idée reçue, ils se mettent en causes dans le fait que leur enfant soit différent, alors que ce n’est absolument PAS LE CAS !

Le TDAH disparaît à l’âge adulte

Cette idée reçue sur le TDAH est encore une fois fausse, car le TDAH n’est pas une maladie dont on guérit, comme par exemple une grippe.

Non.

Le TDAH est un trouble, et lorsque l’on naît avec ce trouble, on meurt avec ce trouble.

En revanche, il est vrai qu’environ 40% des personnes ayant un TDAH durant leurs enfances, affirment ne plus être gêné par ce trouble à l’âge adulte. Mais ce n’est en rien dû à la disparition de ce trouble. Ce trouble est encore présent, mais ces personnes ont réussi à le compenser.

Comment ? En s’épanouissant dans leur vie. En pratiquant au quotidien un métier, ou une activité qui leur apportent beaucoup de plaisir et de satisfaction dans l’immédiat.

Une personne qui a un TDAH est obligatoirement désorganisée.

Cette idée reçue est également fausse. Il est vrai que lorsqu’on a un TDAH, on a plus de difficultés à s’organiser.

On va avoir tendance à oublier nos rendez-vous plus fréquemment, à perdre nos documents plus souvent, etc… Mais en revanche, on peut remédier à ce manque d’organisation, il n’est pas irréversible.

Comment faire ? En mettant en place des stratégies qui vous permettent de palier à ce manque d’organisation.

J’aborderais ce sujet plus en profondeur dans un prochain article/vidéo.

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Recevez mes 10 meilleurs conseils pour améliorer votre attention rapidement en ayant un TDAH

Les articles complémentaires :
1. Les troubles associés au TDAH
2. As-tu un TDAH ?

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 18 ans ayant un trouble de l'attention. J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie. L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Qui suis-je ?

Je m'appelle Arthur Jasinski, je suis un jeune étudiant et entrepreneur de 18 ans ayant un trouble de l'attention.
·
J'ai créé ce blog pour partager les actions que j'ai mises en place ainsi que les techniques qui ont changé ma vie.
·
L'objectif que je me suis fixé est d'accompagner les personnes ayant tout comme moi un trouble de l'attention pour les aider à s’épanouir dans leur vie.

Recevez une astuce par semaine pour améliorer petit à petit votre quotidien.